Crowdfunding ou financement participatif

Cette forme alternative de financement consiste à ce qu’un grand nombre de personnes financent un projet avec de petites sommes d’argent.

Le crowdfunding est le financement de projets par un grand nombre de personnes. Afin d’attirer des donateurs, les projets sont, dans la plupart des cas, présentés sur des plateformes spéciales de crowdfunding. L’idée de base est qu’un grand nombre de personnes investissent des sommes d’argent plus modestes afin de réaliser le projet.

Types de crowdfunding

Le crowdfunding basé sur les dons (donation-based crowdfunding ou crowddonating)

Les donateurs donnent de l’argent pour un projet ou un objectif spécifique sans recevoir de contrepartie financière ou matérielle. Les contreparties sont généralement de nature idéaliste (par exemple : une reconnaissance publique). Le crowdfunding basé sur les dons est utilisé pour financer des projets sociaux ou caritatifs.

Le crowdfunding basé sur des contreparties (reward-based crowdfunding)

Les donateurs reçoivent une contrepartie symbolique mais pas d’argent. La contrepartie peut être des biens matériels ou certains privilèges. Il peut s’agir d’un CD signé ou d’objets personnels de l’artiste dont le travail a été cofinancé. Il ne s’agit pas d’un investissement au sens classique du terme. Un investisseur finance un projet mais n’attend pas de retour financier. 

Le crowdfunding basé sur le crédit (crowdlending ou crowdfunding basé sur le prêt)

Les prêteurs prêtent de l’argent pour réaliser le projet en espérant que le montant investi sera remboursé avec ou sans intérêt.

Le crowdfunding basé sur des actions (crowdinvesting ou lending-based crowdfunding)

Le prêteur reçoit une part des bénéfices futurs du projet financé. Si l’investissement est lié à des placements en valeurs mobilières, l’investisseur peut également recevoir des actions. L’investisseur spécule sur les rendements financiers, mais perd son investissement si l’entreprise ou le projet échoue.

Risques

Perte de capital

Le capital investi n’est pas garanti. Par conséquent, le capital investi peut être partiellement ou totalement perdu. Avec les prêts subordonnés souvent proposés dans le cadre du crowdinvesting, votre capital peut également être utilisé pour éviter que d’autres créanciers ne perdent l’ensemble de leur mise. De même, il n’y a aucune garantie que l’initiateur du projet sera effectivement en mesure de remplir ses obligations après avoir collecté des fonds. Les investissements sont particulièrement risqués dans les projets non conventionnels ou dans les entreprises en phase de démarrage. Le risque de faillite est plus grand pour les jeunes entreprises que pour les entreprises qui se sont déjà établies sur le marché.

Manque de protection

La plupart des plateformes de crowdfunding ne nécessitent pas d’autorisation de l’autorité de régulation. Ces offres ne sont donc généralement pas considérées comme douteuses mais malheureusement, elles ouvrent également la porte à la vente de produits ou au détournement de fonds par des prestataires douteux. En outre, les prestataires issus du crowdfunding ne sont pas soumis aux régimes de protection légaux.

Manque de transparence

L’investissement est réalisé dans un projet tiers que la plateforme a inclus dans son offre. La publicité, la documentation professionnelle et les mesures de confiance prises par l’exploitant de la plateforme détournent l’attention du fait que l’investisseur doit faire confiance à l’initiateur du projet. Lorsque la plateforme évalue les projets, il faut également garder à l’esprit que l’opérateur de la plateforme a un intérêt dans la réalisation des projets, basé sur une commission.

Manque d’influence

En tant que petit rouage d’un crowd, l’investisseur individuel n’a généralement que peu d’influence sur la conception de l’entreprise/du projet. Contrairement à un actionnaire, il n’y a pas non plus de droits de vote, de participation et d’instruction. Il est donc important de prêter attention à la structure des contrats.

Risque de liquidités

Les conditions dépendent du projet spécifique. Les investisseurs doivent être conscients que, souvent, ils ne peuvent pas sortir du tout du projet ou seulement en acceptant des pertes.

Fraude

Les projets de crowdfunding ne prévoient généralement pas de mécanismes de contrôle efficaces comme dans d’autres entreprises, ce qui attire également les criminels. Par exemple, le crowdfunding propose parfois sur Internet des « modèles commerciaux » qui se présentent comme des investissements simples, sérieux et à haut rendement. Derrière cela, il peut y avoir cependant des systèmes de « Ponzi » interdits dans lesquels les investisseurs risquent la totalité de leur investissement.


En aucun cas, l’argent ne doit être investi si vous ne pouvez pas vous permettre de le perdre.