Concepts d’investissement durable

Les investisseurs intéressés par l’investissement dans des entreprises durables ont à leur disposition différents concepts pour sélectionner un investissement.

Sélection (screening) négative

Le screening négatif vise à exclure les entreprises qui se livrent à des activités douteuses sur le plan éthique et social, telles que la production d’armes, de boissons alcoolisées ou de cigarettes.

On distingue deux formes de screening négatif. Le screening fondé sur les normes exclut les investissements qui ne sont pas conformes aux normes et standards internationaux. Une autre forme de screening négatif consiste à exclure toutes les entreprises qui extraient ou commercialisent des combustibles fossiles et les entreprises responsables de fortes émissions de CO2.

Sélection (screening) positive

Dans le cadre du processus de screening positif, on sélectionne les entreprises qui se distinguent par leur comportement proactif en matière de développement durable et qui se distinguent par leur force d’innovation écologique et sociale.

Approche « Best in class »

Dans le cadre de l’approche « best in class », les entreprises les plus durables sont filtrées selon des critères écologiques et sociaux. Contrairement au screening positif, cette approche divise les entreprises en secteurs, en tenant compte de tous les secteurs. En revanche, le concept de “meilleur de sa catégorie” ne prend en compte que les meilleures entreprises des secteurs durables.

Approche fondée sur l’engagement

L’approche fondée sur l’engagement implique le comportement actif des actionnaires. L’actionnaire tente d’influencer les décisions sociales et écologiques de l’entreprise par une participation active.

Pénalité

Les investisseurs peuvent pénaliser les entreprises pour leurs activités non durables en vendant leurs actions. Le cas échéant, ces désinvestissements peuvent affecter la valeur marchande et même rendre plus difficile la levée de capitaux pour les entreprises concernées.  

Approche technologique

Dans l’approche technologique, l’investisseur sélectionne des entreprises pionnières dans les domaines des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement. Comme il s’agit souvent de jeunes entreprises de haute technologie, l’investisseur doit tenir compte du risque potentiellement élevé dans sa décision d’investissement.